forum des volontaires - france2007

le forum des volontaires de la Coupe du monde de Rugby 2007
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 «réformes du Top 14»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
catherine

avatar

Féminin
Nombre de messages : 449
ville + site CDM : Paris 15/PDP
Mission : joker/SAS
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: «réformes du Top 14»   Jeu 2 Avr - 22:36

Vous souhaitez limiter la masse salariale des clubs. La crise a frappé
Pierre-Yves REVOL. - C'est surtout une mesure préventive. Aujourd'hui, quatre ou cinq clubs sont autonomes et confortables sur le plan budgétaire quand tous les autres sont soit dans une situation financière difficile, soit très dépendant d'un mécène… Cela procède également de la volonté de ne pas voir le différentiel budgétaire s'accroître de façon inconsidérée dans les années à venir. Il faut essayer d'avoir le plus grand nombre de clubs suffisamment compétitifs.

Cela signifie-t-il aussi bloquer l'inflation des salaires ? (Carter engagé pour 700 000 euros par Perpignan ou le Métro-Racing et Toulon qui font de la surenchère pour recruter Chabal, NDLR).
Il y aura toujours des joueurs hors normes mais je ne suis pas sûr que l'économie du rugby puisse supporter une multiplication de ce type de rémunération. Instaurer un «salary cap», c'est dire à ces nouveaux investisseurs : «vous êtes les bienvenus mais il y a des règles à respecter». C'est éviter qu'ils investissent le triple des autres et dérégulent le marché.

Comment fonctionnera cette limitation salariale ?
S'il est difficile de plafonner un salaire individuel, on peut plafonner une catégorie de rémunération en décidant, par exemple, que les dix plus gros salaires de chaque club ne pourront pas dépasser x % de la masse salariale.

Est-ce aussi une réponse à ceux qui estiment que le Top 14 est devenu une «compétition de chéquiers», les plus riches achetant tous les meilleurs joueurs pour truster les titres ?
Le rugby français aurait en effet intérêt à avoir une meilleure répartition de ses internationaux. Mais on ne peut reprocher à certains clubs de se montrer particulièrement attractifs à la faveur d'une politique de développement réussie…

La Fédération s'est récemment déclarée favorable à l'instauration d'un système de provinces en France…
Il est évident que j'écarte ce projet, cet égarement, d'un revers de main ! Si notre championnat séduit et génère autant de ressources, c'est parce qu'il correspond à la réalité culturelle du rugby français qui repose sur les clubs.

Écartez-vous de la même façon une réduction de l'élite à douze clubs, réclamée par la FFR pour alléger le calendrier ? Complètement. Déjà très attractif, notre championnat possède un véritable potentiel de développement économique. Diminuer le nombre de clubs, ce serait amoindrir ce potentiel. Aujourd'hui, chaque membre du Top 14 est assuré de treize matchs à domicile. Comment demander à un club, à ses partenaires, d'investir, par exemple, dans la construction d'un nouveau stade si c'est pour y disputer moins de treize rencontres par saison ? Il est indispensable de réorganiser le calendrier mais ça ne passera pas par la réduction de l'élite. Ce serait suicidaire pour le rugby des clubs.

À l'inverse, vous allez soumettre un projet de réforme de la phase finale du championnat qui rajouterait une date… L'idée est de renforcer les enjeux sur toute la durée de la compétition. Ça peut passer par l'instauration d'un match de barrage opposant le 3e au 6e et le 4e au 5e, les deux premiers restant directement qualifiés pour les demi-finales. Je vais aussi proposer que ces deux premiers accueillent ces demi-finales. Ainsi, contrairement à aujourd'hui, ils auront un réel intérêt à se battre jusqu'au bout pour conserver leur place et on évitera ces impasses qui nuisent tant à l'image du Top 14.

Il semble que vous ayez abandonné l'idée de licence à points, ce système qui fixe un nombre maximum de matchs par joueur et par saison.
La grande majorité des joueurs ne jouent pas trop. La saison passée, seuls huit internationaux se sont retrouvés plus de 32 fois - la limite généralement admise - sur une feuille de match. Et jamais plus de 35 fois. Le problème est donc facile à résoudre puisqu'il ne concerne que huit joueurs qui doivent disputer deux ou trois matchs de moins…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
«réformes du Top 14»
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La tentation sous toute ses formes...
» vos formes de limicoles
» nouvelles formes de sarcelles
» Belles formes - aujourd'hui j'ai vu ... réservé aux hommes
» formes blettes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum des volontaires - france2007 :: "Volontaires 2007 : GARDONS le contact !!!"-
Sauter vers: