forum des volontaires - france2007

le forum des volontaires de la Coupe du monde de Rugby 2007
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L’ovale français veut mettre un terme à l’inflation salarial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
catherine

avatar

Féminin
Nombre de messages : 449
ville + site CDM : Paris 15/PDP
Mission : joker/SAS
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: L’ovale français veut mettre un terme à l’inflation salarial   Mar 31 Mar - 22:30

Rugby . Un projet de réforme économico-sportive du Top 14 est à l’étude.


Que nous a-t-on bassinés avec les fameuses «valeurs du rugby», censées souligner, en creux, toutes les turpitudes du foot business. Sauf que depuis qu’il est devenu professionnel, grosso modo après la Coupe du monde 1995, le petit cousin ovale a vite appris. Même si les sommes sont sans commune mesure, le rugby ne serait pas loin de perdre la raison, pense Patrick Wolff, vice-président de la Ligue nationale, qui présentera jeudi un projet de réforme économico-sportive du Top 14. Dont l’un des aspects les plus spectaculaires devrait être un système d’encadrement-limitation de la masse salariale des clubs.

Siphonner. En Angleterre, cette masse salariale est limitée à 5,3 millions d’euros par club, en France, elle est plafonnée à 55 % du budget. Ce qui n’a pas empêché l’Hexagone de siphonner le rugby mondial. Et au sein de ce nouvel eldorado, les clubs les plus riches de s’offrir les meilleurs joueurs, entraînant une distorsion de concurrence. «L’augmentation des budgets et des salaires se situent largement au-dessus des taux admis, s’insurge Patrick Wolff. Il y a une dérive du marché, les clubs prennent des joueurs à des prix déraisonnables. De plus l’afflux d’étrangers met en danger l’équilibre du rugby dans le Sud. Or, dans le rugby on a besoin de l’Afrique du Sud et de la Nouvelle-Zélande.» Pour réguler le marché des joueurs, la LNR avait envisagé de limiter les plus gros salaires. Elle devrait fixer un plafond global, comme l’a précisé son président, Pierre-Yves Revol, à l’Equipe.

Pour Marcel Martin, président de Biarritz, «la Ligue a raison de recréer de la compétitivité, il faut garantir l’égalité économique pour que les plus riches ne soient pas toujours devant.» René Bouscatel, son homologue du Stade toulousain, beaucoup plus sceptique : «Il faut d’abord définir la politique qu’on veut mener, et réfléchir aux effets secondaires. Il y a le problème de la compétitivité : on ne peut pas traiter de la même façon la masse salariale d’un club qui joue le championnat et la coupe d’Europe, et un autre qui ne joue que le championnat. Le risque, c’est un nivellement vers le bas. Car ce sont les gros clubs génèrent des droits télé.»

Une fois la règle adoptée, restera à la faire appliquer. En toute transparence. Quand on évoquait devant lui le salary cap, Lionel Nallet, le capitaine de l’équipe de France, haussait les épaules : «Pff, ça ne veut rien dire, tout le monde connaît les moyens de verser l’argent ailleurs.» «En France quand on fixe des règles, on pense déjà à les contourner, reconnaît Sylvain Derœux, président de Provale, le syndicat des joueurs professionnels, néanmoins d’accord avec la philosophie de cette réforme. Je pense qu’il faut rééquilibrer les forces pour rendre le championnat plus incertain et spectaculaire.»

Quota. Dans le même souci d’éviter une concentration des meilleurs joueurs dans une poignée de clubs, la LNR va s’attaquer à un serpent de mer du sport business : comment limiter la présence de joueurs étrangers par club sans se faire attraper par l’UE très pointilleuse en matière de libre circulation des travailleurs (les sportifs professionnels). Bruxelles retoquerait à coup sûr l’imposition d’un quota de joueurs français par club. Comme d’autres sports l’envisagent, le rugby devrait y substituer la notion de joueurs formés en France. A terme, indique Revol à l’Equipe, «ils devraient constituer au moins 70 % d’un effectif pro, limité à 35 joueurs, ce qui limiterait le nombre d’étrangers à 10 par club».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
allain

avatar

Masculin
Nombre de messages : 321
Age : 67
ville + site CDM : colombes
Mission : SAS
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: L’ovale français veut mettre un terme à l’inflation salarial   Mer 1 Avr - 18:30

hé Catherine Mon horoscope il dit quoi aujourd'hui (sagitaire) drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’ovale français veut mettre un terme à l’inflation salarial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui veut mettre son doigt?
» Langage MMI pas possible en français.
» Bouton des phares en mains et ouverture manuel des phares
» MadMax- de Roumanie, en Alsace!
» Que mettre en ALT ? (amorçage long terme)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum des volontaires - france2007 :: "Volontaires 2007 : GARDONS le contact !!!"-
Sauter vers: